• Pas de changement concernant le lever, etc ... donc je passe. Cette fois, nous avons décidé de faire chausser les enfants dans la salle d'activité située juste à côté du local à chaussures : gain de temps, d'autant que l'autre groupe (venu d'Armentières) skie aussi le matin. Sur la photo de droite, on voit que les groupes 2 à 4 ont cette fois tous les bâtons (pour la première fois)

    Je suis cette fois le groupe 4, dont on voit l'arrivée au télésiège. De dos, leur moniteur, Guillaume.

    Descente de la piste du pingouin. Les trois photos suivantes représentent le groupe, en file indienne, en train de descendre cette piste. Les enfants l'ont faite deux fois, en reprenant le téléski que l'on voit en arrière plan.

    Après avoir fait deux fois la piste du pingouin, Guillaume emmène les enfants sur une autre piste verte, celle du bambi. On les voit ici arriver au téléski se trouvant au pied de cette piste (photo de droite)

    Tiens, le groupe 3 a eu la même idée que nous. Les voici arrivant au même téléski (à gauche). Sur la photo de droite, seconde descente du bambi par le groupe 4.

    La fin de la séance approche. On reprend le premier téléski dont on voit ici les enfants à l'arrivée, et on redescend une dernière fois la piste du pingouin pour se diriger vers la piste de l'ourson.

    11 h 30. Fin de la séance de ski. Nous remettons le matériel dans le car et nous revenons au chalet pour nous changer puis déjeuner. Ensuite, petit temps calme avant les activités de l'après-midi : luge ou randonnée raquettes.

    Le car nous a déposés près de la ferme de M. Blanc, le fermier qui nous a reçus mardi. Là, Gilles, notre accompagnateur raquettes (c'est aussi le directeur du chalet "les Hirondelles") a distribué les raquettes aux enfants et commencé à leur faire un petit cours sur l'habitat en montagne. Photo de droite, une ferme traditionnelle, comme l'étaient toutes les habitations du village avant le développement du tourisme dans les années 1960.

    Ensuite, séance de chaussage des raquettes (plus facile que les chaussures de ski) et début de la balade. De nombreuses haltes jalonnaient cette balade pour donner des explications aux enfants (photo de droite)

    Reprise de la balade en direction de la cascade, et traversée d'une rivière.

    Arrivés à la cascade (certaines années on a pu la voir gelée, mais pas cette année), séance de pose sur le petit pont.

    La partie la plus difficile de la randonnée : la partie allant de la cascade jusqu'au chalet d'alpage. Ca monte raide (bien plus que l'on peut le croire en regardant la photo de gauche). Photo de droite : nouvel arrêt pour expliquer la différence entre un sapin et un épicéa.

    Pour une lectrice assidue de ce blog, je ne résiste pas au plaisir de passer cette photo de gauche. Inutile de la commenter . Photo de droite, nous sommes arrivés au chalet d'alpage, l'occasion d'expliquer aux enfants la vie des éleveurs en montagne.

    Bon, maintenant qu'on est monté, il faut redescendre (photo de gauche) et le meilleur moyen, c'est ... sur les fesses (photo de droite)

    Comme d'habitude, une fois l'activité terminée, retour au chalet, goûter, alternance classe / douche / téléphone pour certains (les autres dimanche comme prévu) puis repas du soir. Pour terminer la journée, une veillée : quizz télé.

    Les enfants sont séparés en 9 équipes, et reçoivent une grille à compléter. Isabelle leur passe alors des extraits musicaux, et ils doivent retrouver de quelle émission il s'agit. Il y a 4 catégories (jeux télévisés, variété et divertissements, feuilletons et séries, dessins animés) de 10 extraits, soit 40 extraits à retrouver. L'équipe qui en retrouve le plus remporte le jeu.

    Photo de gauche : ça cogite dur !!! (ah si seulement ça pouvait cogiter aussi dur pour les tables de multiplication ou pour les conjugaisons  !). De mémoire, car les décomptes ont été faits après le coucher des enfants et pendant que j'alimentais ce blog, je crois que c'est cette équipe qui a gagné le jeu (mais je n'en suis pas sûr). Photo de droite : retour au calme, la tête dans les bras, les yeux fermés, pendant que Nicolas joue une petite mélodie douce à la guitare.


    30 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique