• Page en cours de réalisation (étape 5/5 : relecture et vérification des liens)

    Journée de m*** que cette journée du 27/03. Déjà le matin, nous avons perdu un bon quart d'heure de ski à cause des soutes du car qui ne s'ouvraient pas. Mais cet après-midi, ça bat des records. Le car ne démarre pas. Nous attendons une demi-heure que Robert essaye de régler le problème, en vain. Nous décidons donc de le quitter et d'emprunter la navette pour aller au magasin de souvenirs pendant que l'autre groupe irait au musée du ski. Heureusement, le chauffeur de la navette, très gentiment, a accepté de nous déposer et de nous reprendre là où nous le souhaitions, même si ça n'était pas sur ses arrêts habituels. Mais la galère ne s'arrête pas là. Tandis que le groupe de M. Lepage va vers le musée du ski, ma classe attend devant le magasin de souvenirs. Hélas, ils ne peuvent pas nous prendre, il y a déjà un autre groupe en train de passer, puis deux autres qui doivent suivre et qui ont "réservé". Nous devons donc quitter ce magasin et aller à pied à la recherche d'un autre magasin. Nous trouvons le bureau de tabac, qui fait à la fois tabac, journaux et souvenirs, et demandons si nous pouvons faire passer des enfants. Le marchand répond par l'affirmative, mais à condition que les enfants passent 4 par 4. Résultat, seuls 12 des 19 élèves de mon groupe ont pu passer. Il a ensuite fallu quitter le magasin pour reprendre la navette afin d'aller au musée du ski ancien. Pfff !

    Bref, 2 photos du shopping ci-dessous.

     

    Avec beaucoup de retard, le second groupe arrive enfin au musée du ski où l'intervenant nous attend. Rien à voir avec le Louvre, le musée du ski est cette ferme savoyarde que l'on voit sur la photo de gauche. Photo de droite, l'intérieur de cette ferme, où l'intervenant explique la vie des paysans en montagne autrefois.

     

     

    Puis nous entrons dans la 2° pièce qui servait de chambre à 14 personnes environ. C'est là que notre hôte a installé sa collection de skis anciens, les plus vieux (photo de droite) remontant à la fin de 19° siècle.

     

    Le bâton qui allait avec ces skis, et la manière de l'utiliser pour freiner (non non, notre hôte ne se prend pas pour une sorcière)

     

    De gauche à droite, les skis sont rangés du plus ancien au plus récent, jusqu'à l'apparition des skis métalliques modernes.

     

    Petite explication aussi sur la luge, et les raquettes, très utilisées par les douaniers et les contrebandiers.

     

    Ici la double chaussure pour faire des raquettes : les godillots normaux (marron) que l'on mettait aux pieds, et la double chaussure en fourrure pour avoir bien chaud lorsqu'on faisait de la raquette (désolé pour la qualité de la photo)

    Repas du soir. Encore une bonne surprise pour les enfants, avec un buffet froid. Le personnel du centre se met à la disposition des enfants qui passent devant eux avec leur assiette pour se faire servir. Que c'est agréable de se faire servir, n'est-ce pas les filles ?!

     

    Miam Miam !

     

    Photo de droite : la veillée. Je ne sais pas comment elle s'appelle, alors je la baptiserai "Les cartes maudites". Nicolas passe de la musique sur laquelle les enfants dansent. Puis la musique s'arrête.

     

    Lorsque ça se produit, les enfants doivent se réfugier sous un des 4 as collés aux murs (photo de gauche, les enfants qui se sont réfugiés sour la couleur trèfle). Nicolas tire alors une carte d'un jeu ordinaire, et ceux qui ont la malchance de s'être réfugiés sous la couleur de la carte tirée sont éliminés. Le jeu reprend (à droite)

     

    Le jeu continue jusqu'à ce que les rangs soient très clairsemés, et sous les encouragements des "loosers".

     

    Veillée assez courte (2 manches simplement puis un petit jeu pour le retour au calme). Dodo à 21 h


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique