• L'après-midi était consacré à la randonnée en raquettes. Une fois que Gilles, le directeur des Hirondelles, mais aussi diplômé ESF, spécialité randonnées en raquettes, nous a équipés, nous sommes montés dans le car de Robert, qui nous a emmenés à Abondance. De là, nous avons emprunté une petite route de montagne très étroite et sinueuse jusqu'aux abords de lac des Plagnes (photo de droite). Sur le parking, comme quoi le monde est petit, nous rencontrons Jean-Pierre (à droite sur la photo de gauche), chauffeur de bus qui nous avais emmenés en classe de neige en 2007 avant que nous ne travaillions avec le SIS de Sézanne.

         

    Pour faire une randonnée en raquettes, la première chose est de mettre les raquettes (à gauche). Quand tout le monde fut équipé, notre balade pouvait commencer (à droite).

         

    Au début, ça montait bien ... et assez longtemps. Mais on ne peut pas parler de marche forcée puisque de nombreuses pauses entrecoupaient cette randonnée.

         

    "1 km à pied, ça use, ça use ... 1 km à pied, ça use les souliers", pensent certains ou certaines (photo de gauche). Mais ça valait le coup puisque cette balade nous a permis de découvrir des paysages magnifiques, comme ce petit ruisseau issu de la fonte des neiges.

         

    Quand on s'arrêtait, ce n'était pas toujours pour se reposer. Ca pouvait aussi être pour écouter les explications de Gilles, comme ici (à gauche) la différence entre sapin et épicéa, ou encore (à droite) les différentes sortes d'avalanches.

         

    Certains enfants étaient très attentifs à ses explications; d'autres euh ... comment dire euh ... un peu moins.

         

    La balade reprend dans des paysages magnifiques (à gauche), mais le plaisir a été en partie gâché par des conditions météo défavorables (la pluie a commencé à tomber). Nous avons toutefois eu l'occasion d'apercevoir aussi quelques traces d'animaux (bon, pas ceux qu'on voit sur la photo de droite hein !).

         

    Nous avons dû écourter cette balade mais cela ne nous a pas empêchés, lors du trajet retour, de profiter de ce petit mur de neige, pour faire un peu d'escalade avant de faire de jolies glissades.

         

    Retour au car vers 16 h 15, direction le chalet où les enfants se sont changés avant d'aller goûter. Ensuite, même routine jusqu'au repas du soir.

    Veillée : rallye chocolat. Bon, d'accord, ça commence mal, il n'y avait pas de chocolat (remplacé par des bonbons). Nicolas commence par expliquer la règle du jeu. Chaque enfant à tour de rôle lance le dé. Si un 6 sort, l'enfant doit se précipiter, enfiler chacun des équipements au sol (un cache-col, un masque de ski, une tête de citrouille, une paire de gants et des chaussons, avant (et seulement à ce moment là) de pouvoir prendre un bonbon et le déguster. Seulement voilà, il faut faire vite pour s'équiper, car pendant que l'enfant se vêt, le dé continue de tourner, et si un autre enfant fait un 6, il prend aussitôt la place de celui qui était en train de s'équiper, lequel doit repartir à sa place horriblement frustré. Imaginez si on m'avait fait ça à moi !!!

         

    Quelques uns des lauréats :

         

    Fin de la veillée vers 21 h 15. Dodo (l'avant-dernier).


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique