• Pas de changement dans le déroulement de la matinée. Je choisis cette fois de skier avec le groupe 1. La descente du pingouin se fait un peu plus vite qu'avec les autres groupes (normal, c'est celui des enfants ayant déjà skié avant la classe de neige)

          

    Petit arrêt au milieu de cette piste pour un exercice technique : virage skis parallèles en remontant vers l'amont. 

         

     

    Pendant cet exercice (à droite), nous croisons un autre groupe (le 2) (photo de gauche).

         

    Ensuite, après avoir repris le téléski parallèle à la piste du pingouin, nous traversons en direction de la piste du bambi (à gauche). Mais au fond, au lieu d'aller à droite sur le bambi, nous allons à gauche en direction d'un téléski long et difficile (question quizz du jour : quel est le nom de ce téléski ?)

    Les groupes de débutants (photo de droite) ne vont pas jusqu'au sommet de ce téléski. Ils s'arrêtent au pylône 10. Mais le groupe 1, lui, va monter jusqu'en haut. 

         

    Au vu de la photo de gauche, vous comprenez pourquoi les débutants s'arrêtent avant la fin : pour ne pas avoir à affronter ce mur assez raide. Photo de droite : le groupe 1 au sommet de ce téléski. 

         

     

    Descente de la piste bleue du husky : un peu raide au début (à gauche) puis plus tranquille (à droite), jusqu'à ...

         

    ... ce nouveau petit mur (correspondant à la pente raide du téléski). Le moniteur qui remplace Sandra, en congé, en profite pour faire travailler les enfants sur un exercice très important : le dérapage. 

          

    Si certains s'en sortent très bien (photo ci-dessus à droite), d'autres ont plus de mal, et reçoivent une aide individualisée du moniteur (à gauche). Après ce mur, rien de tel qu'un petit schuss (photo de droite), car la piste est ensuite assez plate, et si on n'a pas assez de vitesse, il faut galérer en poussant sur les bâtons. 

         

    Suite de cette descente de la piste du husky (piste bleue), que les groupes 2 et 3 empruntent aussi maintenant (dans sa partie basse évidemment). 

         

    Suite et fin de cette descente (à gauche). On reprend le même téléski, et on fait une nouvelle fois cette piste du husky. Cette fois, le passage du mur se fait toujours en dérapage, mais en groupe (photo de droite) alors que lors du 1° passage, c'était un par un.

         

    A droite de cette piste, sur le bas, se trouve un slalom (niveau 2° étoile, car la pente est plus forte que sur le bambi, piste verte, où se déroulent les épreuves niveau 1° étoile ou moins). Comme vous pouvez le voir (photo de gauche), le moniteur n'a pas fait partir les enfants du haut de ce slalom où la pente est plus raide (on peut dire que sur la partie qu'ils ont empruntée, c'est du niveau 1° étoile). Le but de l'exercice est d'essayer de garder les skis parallèles tout le temps, même dans les virages. Certains y arrivent bien, d'autres un peu moins. C'est pourtant une condition indispensable pour avoir la 1° étoile. 

         

    En continuant cette piste du husky jusqu'en bas (photo de gauche), nous retombons sur la piste de l'ourson (perpendiculaire à la piste du husky, là où on trouve des panneaux de signalisation). Ensuite, comme d'habitude : on reprend le car, on rentre au chalet, et on retire les chaussures de ski dans le local à chaussures (photo de droite) pour récupérer ses chaussons. 

         

    Vers 11 h 20, les enfants sont dans les chambres pour se changer et se reposer jusqu'à midi, heure du repas.


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique