• L'après-midi, après un temps calme dans les chambres, nous allons visiter une ferme où les enfants vont pouvoir découvrir à la fois la vie des agriculteurs en montagne, mais aussi comment se fabrique le fromage d'Abondance.

    A 14 h 15, nous avons quitté notre chalet pour prendre le car, qui nous a emmenés à la ferme de M. Blanc (non, M ne veut pas dire Michel, mais Monsieur) Là, nous avons fait 2 groupes : un qui est entré dans l'étable pour se faire expliquer la vie des agriculteurs en montagne, l'alpage, etc...) tandis que l'autre allait dans la salle de fabrication du fromage (photo de droite) pour se faire expliquer comment on confectionne un fromage d'Abondance. Ensuite les 2 groupes ont permuté. J'ai évidemment suivi mon groupe classe qui a commencé par la visite de la salle de fabrication du fromage.

     

    Après avoir expliqué la traite (photo au-dessus), le fermier nous montre la cuve de 1000 litres servant à stocker son lait et le chaudron (non photographié) dans lequel il fabrique le fromage. Après avoir mis de la présure (caillette de veau) pour faire cailler le lait, il le tranche avec un tranche-caillet (photo de droite) pour en faire des petits grains.

     

    Non, le fermier n'a pas mis sa bavette pour déguster le fromage !!! Il explique aux enfants comment il récolte ensuite les grains de fromage pour les séparer du petit lait (photo de gauche) avant de les presser (photo non prise). Ensuite, le fromage passe en cave d'affinage où il reste 100 jours au moins avant de devenir ce merveilleux fromage d'Abondance (photo de droite) que vos enfants vous ramèneront peut-être s'ils décident d'en acheter (et s'il leur reste de l'argent après l'achat des souvenirs)

     

     

    Ensuite, le groupe qui était en salle de fabrication du fromage est passé dans l'étable et inversement. Là, un second agriculteur accueille les enfants et leur explique tout : les vaches dans l'étable, la traite, les différentes races de vaches, leur nourriture, etc ... ainsi que la vie spéciale dans les alpages.

     

     

    Photo ci-dessus à droite, le seul taureau de la ferme, très jeune (car les fermiers ne les gardent pas très longtemps. En effet, quand ils deviennent adultes, ils deviennent agressifs pour protéger les femelles, et une fois libérés en pleine nature dans les alpages, ça peut présenter du danger). Photo ci-dessous, les petits veaux, puis le retour au chalet (après avoir dégusté le fromage - pas de photo de la dégustation, je tenais l'assiette où ces morfales se sont goinfrés)

     

    Une fois revenus au chalet, goûter puis classe (douches en même temps, en alternance). Dans la soirée, un menu somptueux, et une veillée non moins féérique. Mais il faudra revenir demain pour en avoir la primeur, car il se fait tard.

    Repas "gastronomique" le soir, avec dégustation de fondue savoyarde. Pas de chaudrons sur les tables évidemment, les filles de service préparant les morceaux de pain (photo de gauche) et les amenant sur les tables. Il n'y avait plus qu'à déguster (photo de droite)

     

    Après cette entrée (les enfants n'ayant que 3 ou 4 morceaux de pain chacun), le plat de résistance : hamburger frites  (photo de gauche). Quant aux adultes, même chose, sauf que "l'entrée" était un vrai plat de fondue ... suivi comme pour les enfants d'un hamburger et de frites (et un cran de ceinture en moins)

     

    Comme l'illustre le tableau ci-dessous, la veillée était une descente aux flambeaux (ce qui explique que les enfants aient mangé en combinaison). Nous sommes donc sortis du chalet (de nuit) pour nous rendre sur les pistes.

     

    Nous nous sommes installés devant le chalet d'animation, bien groupés, et nous avons attendu. Soudain, l'horizon s'est illuminé et de petites lueurs se sont mises à descendre vers nous. Lucioles ? Vers luisants ? Non, juste les moniteurs de ski de l'ESF.

     

     

    Petit défilé juste devant nous, sous les yeux émerveillés des enfants (à gauche). Puis ils ont repris le téléski du dahu (là où les groupes 2 et 3 avaient skié le matin même) pour refaire une descente en réalisant des démonstrations techniques.

     

    Après ceux-ci, enfants et adultes ont eu droit au verre de l'amitié : jus de pomme chaud pour les enfants, vin blanc de Savoie chaud pour les adultes (et non l'inverse évidemment), partagé avec les moniteurs que les enfants ont pu approcher et voir sous un autre jour. Hélas, plus de batteries, donc pas de photos de ce verre de l'amitié. Ensuite, retour au chalet et dodo vers 21 h 45.

     


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique