• Jeudi 15 mars.

    Comme hier, les enfants se sont levés à 7 h 30 et se sont mis en tenue de ski pour aller déjeuner à 8 h. Une fois le repas pris, ils sont allés s'équiper, sont montés dans le car et ont attendu les moniteurs au pied des pistes.

    Nos 4 moniteurs étant en congé, nous avons donc eu à faire à 4 remplaçants. Les groupes 1 à 3 sont montés par le télésiège, le 3° groupe pour la première fois. Le 4° groupe, ayant encore de grosses difficultés, est resté sur le bas mais devrait monter demain. Pour ma part, j'ai skié avec le groupe 3, je ne sais donc pas ce qu'ont fait les autres. Les enfants du groupe 3 ont donc commencé par prendre le télésiège. La montée, ça va, mais la descente, quand il faut se relever, plus délicat. Mais c'est normal pour une première fois. Ensuite ils ont descendu la piste du pingouin, qui est une piste verte. Ils descendent toujours en chasse-neige, mais certains commencent déjà à remettre les skis parallèles dans les parties plus faciles. Ensuite, ils ont repris le téléski pour refaire une seconde fois cette piste, alternant descente et petits exercices techniques. Enfin, pour conclure la matinée, ils ont descendu la piste de l'ourson (plus de 5 km de long) au moins aussi facilement que le groupe 2 la veille. En effet, ils l'ont descendue moins vite, plus prudemment, et ils sont donc passés plus aisément dans les parties techniques, notamment les virages en épingle. Une fois revenus sur la piste des débutants (le dahu), il restait un peu de temps. La monitrice leur a donc fait reprendre une fois le télésiège, les arrêtant cette fois non plus à mi-pente mais aux 3/4 de celle-ci (le haut étant niveau piste bleue, et en plus à l'ombre, donc verglassé, étant trop difficile pour eux), et ils ont pu refaire une belle petite descente.

    Ensuite évidemment, comme d'habitude, retour au chalet pour se changer, puis repas de midi, puis petit temps calme dans les chambres. La classe de M. Lepage est ensuite partie à 14 h 15 pour aller visiter la chèvrerie pendant que ma classe restait au chalet. Une heure plus tard, Raoul, notre chauffeur, nous emmenait à notre tour et reprenait l'autre classe. Une fois sur place, la fermière nous a fait entrer dans un premier temps dans la salle de fabrication du fromage de chèvre, et elle a fabriqué devant les enfants du fromage de chèvre frais et nature, du fromage frais aux ails et fines herbes, et elle leur a expliqué également la fabrication de la tomette de chèvre. Dans un second temps, elle nous a fait rentrer dans sa maison pour nous expliquer la vie des chèvres, et leurs conditions de vie en montagne, avec l'emmontagné (montée aux alpages) et le démontagné (retour dans les fermes). Toujours dans la maison de cette dame, la dégustation de fromage a ensuite été proposée aux enfants. Je peux vous dire qu'ils ont tellement aimé qu'il ne restait rien dans les assiettes. Enfin, la visite s'est conclue par un passage dans la bergerie où les enfants on pu approcher de très près les chèvres, voir les chevreaux (certains étaient nés 2-3 heures auparavant), et même les caresser. Ca a été un peu plus court que les années d'avant car une chèvre allait mettre bas à son tour, et qu'en plus c'était l'heure de la traite. On nous a donc prié de quitter les lieux un peu plus vite que d'habitude, mais les enfants ont quand même pu en profiter.

    De retour au chalet, nous avons fini l'après-midi comme les autres jours : goûter, alternance classe / douche, repas du soir. Puis en guise de veillée, un pisteur secouriste est venu nous présenter un diaporama sur la neige, la sécurité sur les pistes et en montagne de manière plus générale, sur son métier, sur la signalisation sur les pistes, et sur les risques d'avalanches. Une fois encore, les enfants se sont couchés assez tard. mais promis, la veillée de demain sera plus courte.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique